Aérodrome des Grands Lacs

Aérodrome des Grands Lacs
La gestion et l'entretien de l'Aérodrome des Grands Lacs sont du ressort de la Communauté de Communes des Grands Lacs depuis 2007.
L'aérodrome des Grands Lacs fut choisi par Pierre Georges Latécoère dans les années 1930 pour devenir le lieu de montage et d'essais des plus grands hydravions français, de l'Aéropostale, puis du transport de passagers (Air France notamment). Il devint, entre 1930 et 1950, la première base européenne d'hydraviation.
La Communauté de Communes des Grands Lacs a élaboré en 2013 des codes de bonnes conduite "Aérodrome" en collaboration avec la Direction Générale de l'Aviation Civile, en concertation avec l'association des riverains de l'aérodrome et les usagers de l'aérodrome (APAB, ENAC, Le Vol des Aigles) afin de garantir le bon développement de la circulation aérienne tout en limitant la pollution sonore générée par les activités aéronautiques.